Home » Non classé » L’ Amour secret d’Edouard Manet

L’ Amour secret d’Edouard Manet

Le Balcon de Manet 
(  Berthe Morisot est assise)

 

Toute  sa vie le peintre Edouard Manet a voulu avoir les honneurs, la reconnaissance et la gloire.

C’est tout le contraire qu’il a reçu .
Moqueries, insultes et incompréhension du public et des peintres plus âgés voilà ce qu’il a récolté pour sa peinture qui était trop moderne.

. Il y a d’abord eu ce fameux tableau « le déjeuner sur l’herbe » qui a créé en 1863 un scandale sans précédent.

Le dejeuner sur l'herbe de Manet 1863

Le dejeuner sur l’herbe de Manet 1863

 

On y on voit une femme nue, ses vêtements éparpillés sur l’herbe,assise avec deux hommes qui eux sont habillés.

Sous le prude Second Empire,une femme ne peut être peinte nue que si elle représente une déesse de la mythologie ,un personage de la bible ou une figurante d’une scène de guerre.
En 1863 un tableau doit raconter une histoire de l’histoire.
Un tableau qui montrerait une scène de tous les jours?.
Vous n’y pensez pas!. C’est bien trop ordinaire et trivial!.
 » Le déjeuner sur l’herbe  » c’est précisément une femme ordinaire et contemporaine qui regarde droit dans les yeux le spectateur avec un air provocateur.

Le déjeuner sur l’herbe à fait l’effet d’une bombe sur les parisiens.
Mais le deuxième tableau de Manet  » L’Olympia » fera l’effet d’un tremblement de terre.

Olympia

Olympia

L ‘Olympia représente une femme totalement nue ,allongée , une main sur son sexe.
C’est une prostituée.
Sa femme de chambre lui apporte le riche bouquet du prochain client et le chat noir en bas du tableau évoque aussi un symbole sexuel
Le tableau provoqua des torrents de haine et de violence incompréhensibles pour Manet.
Il ne s’explique pas pourquoi autant d’acharnement contre lui.
Il n’a fait que s’inspirer de ses maîtres espagnols, le Grand Velazquez et Goya.
Olympia encore une fois, a ce regard direct ,qui toise et qui ne plait pas du tout au spectateur .
Peindre une prostituée qui pourrait être notre voisine et qui a le ventre jaune de surcroît . Quelle horreur ! Quelle vulgarité!.
Car le corps d’Olympia n’est même pas idéalisé, elle est humaine , tellement humaine cette femme.

image

Edouard Manet avait l’habitude de dire  » Je peins ce que je vois « .
Cette peinture est le tableau qui a créé le plus de scandale dans l’histoire de la peinture française.
Des policiers ont même dû protéger ce scandaleux tableau car les visiteurs choqués menaçaient de le transpercer avec leurs parapluies

Ce corps de femme tant haï et critiqué par une France bourgeoise, conservatrice et hypocrite est celui de Victorine Meurand.

C’est le même modèle que celui du déjeuner sur l’herbe.
Manet l’aime bien Victorine , comme modèle …et aussi dans son lit .
Car le peintre sulfureux aime autant les femmes que la peinture.
En matière de femme il a des goûts plutôt bourgeois.

Car Manet est un bourgeois .
Il est né dans l’ hôtel particulier de sa mère à Paris en 1832.

5 rue Bonaparte oû est né Edouard Manet

5 rue Bonaparte oû est né Edouard Manet

 

Manet est né au 5,rue Bonparte

Manet est né au 5,rue Bonparte

Sa mère, filleule de Bernadotte, nouveau roi de Suède , est une monarchiste et une musicienne accomplie .
Le père d’Edouard est fils et petits fils du maire de la ville de Genevilliers ,située en région parisienne .
C est un républicain austère et étriqué .

Manet a dû se battre toute sa vie .
Il doit se battre contre un père froid et rigide pour faire de la peinture.
Il doit se battre contre une société conservatrice pour faire de la peinture qui ne soit pas académique.

Edouard Manet

Edouard Manet

Les jeunes peintres parisiens rebelles qui veulent sortir peindre dehors se retrouvent tous derrière ce Manet si audacieux .
Ces jeunes artistes vénèrent Manet et veulent peindre la vraie vie.
Ils s’appellent Renoir, Pissaro ,Bazille,Monet et Sisley.
Ils s’appellent eux même « Impressionistes » et ce sont tous ses amis.
Pourtant Manet refuse d’être le chef de file de ces peintres d’avant- garde
Manet ,qui est un homme discret ,a trop souffert d’être stigmatisé pour être le chef de ce mouvement tellement critiqué.

image

Camille et le petit Jean Monet par Manet

Camille et le petit Jean Monet par Manet

Manet est un dandy, mondain et toujours très élégant .
Aucune femme ne lui résiste
Et Suzanne, la jeune hollandaise de 17 ans, qui enseigne le piano aux enfants Manet ne lui résiste pas.
Manet n’a pas fait comme beaucoup d’hommes faisaient à cette époque
Il n’a pas abandonné Suzanne quand elle s’est retrouvée enceinte de lui

La lecture (Suzane et Leon)

La lecture (Suzane et Leon)

Il soutiendra financièrement Suzanne Lennhof et leur fils , Léon.
Manet a toujours fait  passer son fils pour son filleul .
Il a beaucoup peint Léon et l’on peut le reconnaître dans plusieurs de ses tableaux dont « Le joueur de Fifre ».

Le joueur de fifre, avec Léon, Le fils caché de Manet

Le joueur de fifre, avec Léon, Le fils caché de Manet

Manet épousera même Suzanne comme il le lui a promis ,au bout de quinze ans, car c’est un homme de parole.

Suzanne Lenhoff-Manet

Suzanne Lenhoff-Manet

Mais le grand amour d’Edouard Manet ce n’est pas la douce et tendre Suzanne .
Ce n’est pas Victorine le modèle scandaleux.
Ce n’est pas Mery Laurent ni Valtesse de la Bigne ,ces courtisanes peintes par lui et qui symbolisent La Parisienne.

La fee mme à la fourrure ( Mery Laurent) par Maner

La fee mme à la fourrure ( Mery Laurent) par Maner

Mery Laurent plus  déshabillée  " Blonde aux seins nus" par Manet

Mery Laurent plus déshabillée  » Blonde aux seins nus » par Manet

Mery Laurent

Mery Laurent

Ce n’est pas non plus l’attirante Eva Gonzales qui fut sa seule elève.

Portrait d'Eva Gonzales par Manet

Portrait d’Eva Gonzales par Manet

Le seul grand amour du génial Manet ce fut une autre peintre ,Berthe Morisot.
Elle est d’une famille aussi rigide et bourgeoise que celle d’Edouard.
Berthe est la descendante du grand peintre du 18ème siècle, Fragonnard .
C’est un autre peintre Edgar Degas qui présentera Berthe Morisot à son ami Manet alors qu’elle se trouvait au Louvre pour copier les classiques .
Car au 19 ème siecle , une femme n’a pas le droit d’étudier aux beaux arts.
Au 19 ème siecle une femme doit se marier et élever ses enfants .
Il a fallu un grand courage à Berthe Morisot pour renoncer à tout pour se consacrer tout entière à sa peinture.

Berthe Morisot

Berthe Morisot

Et mademoiselle Morisot est assez douée en peinture .
Berthe sera la seule femme à exposer au côté de ses amis Impressionistes qui vont se ridiculiser devant le tout Paris avec leurs peintures de « fous. »
Comme elle est une femme , il lui est interdit de se rendre dans les cafés pour saisir la vie parisienne nocturne.
Alors elle aussi ,elle va peindre ce qu’elle voit :
Des scènes intimistes familiales d’une grande douceur.

Le berceau de Berthe Morisot ( sa soeur Edma et sa petite nièce Blanche)

Le berceau de Berthe Morisot ( sa soeur Edma et sa petite nièce Blanche)

Manet est subjugué par la beauté de Berthe Morisot.
Autant lui est solaire, et sociable autant Berthe est ténébreuse et secrète .
C’est une beauté brune très mince au regard pénétrant.
Manet est d’autant plus amoureux qu’il a enfin trouvé une égale à qui parler, une peintre aussi talentueuse que lui.

Femme à son miroir par Berthe Morisot

Femme à son miroir par Berthe Morisot

Mais Manet, pétri de principes , sait aussi qu’il ne quittera jamais la blonde et plantureuse Suzanne qu’il n’aime plus pour Berthe qu’il aime plus que tout .
Alors pour voir Berthe qui à 27 ans ne peut sortir sans être accompagnée de sa mère , il lui propose de poser pour lui .
Elle accepte bien volontiers de poser pour ce maitre que ses amis admirent tant.

Il n’existe pas de preuves de l’amour entre Edouard Manet et Berthe Morisot.

Pas de lettres d’amour, pas de témoignages et pas de journal intime .
Oû plutôt si,il existe des preuves intangibles de cet amour incandescent …
Les tableaux de Manet qui représentent Berthe.
Est-ce qu’on peint quatorze fois une même femme si on n’éprouve aucun sentiment pour elle?.
Car Manet a représenté Berthe quatorze fois !.

Le repos ( Berthe Morisot) par Manet

Le repos ( Berthe Morisot) par Manet

Il l’a peinte tantôt lascive , allongée sur une banquette rouge , tantôt mystérieuse ou bien moqueuse ,tantôt provocante avec ses souliers roses et tantôt triste et rêveuse.

Berthe Morisot par Manet

Berthe Morisot par Manet

Il ne se lasse pas de peindre son beau visage au regard si expressif et son corps si délié et altier.

Berthe aux souliers roses

Berthe aux souliers roses

Berthe est toujours sublime dans les tableaux de Manet , avec ce regard si grave qui le défie .

 

Berthe Morisot au bouquet de violettes

Berthe Morisot au bouquet de violettes

Quatorze peintures cela signifie aussi des heures de pause avec madame Morisot mère , qui est à côté pour surveiller.

Berthe de trois-quarts par Manet

Berthe de trois-quarts par Manet

Berthe Morisot à l'eventail

Berthe Morisot à l’eventail

La toile  » Le Balcon » est la première déclaration d’amour de Manet pour la magnifique Berthe.
On y voit une Berthe Morisot en brune piquante ,assise, majestueuse dans sa robe blanche qui lance un regard effronté et amoureux.
Car elle aussi est amoureuse de ce peintre si charismatique et si séduisant.

Le Balcon de Manet  (  Berthe Morisot est assise)

Le Balcon de Manet
( Berthe Morisot est assise)

Mais chacun  des deux  est trop corseté par une éducation puritaine pour passer à l’acte.

Pourtant leur amour profond est palpable sur les toiles de Manet .

À quarante ans Berthe finira par s’appeler madame E Manet.
Mais ne pouvant avoir Edouard , elle épousera le frère ,Eugéne Manet ,pâle copie de son frère tant admiré.

Eugéne Manet et JuLie à Bougival  par Berthe Morisot

Eugéne Manet et JuLie à Bougival par Berthe Morisot

L’amour qu’elle a dû étouffer, elle le reportera sur son unique enfant, sa fille chérie Julie.

Julie Manet, la fille de Berthe Morisot

Julie Manet, la fille de Berthe Morisot

Julie Manet par Berthe Morisot

Julie Manet par Berthe Morisot

Julie et son lévrier par Berthe Morisot

Julie et son lévrier par Berthe Morisot

De santé fragile Edouard Manet et Berthe Morisot mourront jeunes.
Lui à 51 ans et elle à 54 ans.

De l’amour de Berthe Morisot pour sa fille ,il nous reste ses tableaux délicats qui traduisent un bonheur familial simple et tranquille.

Les tableaux peints par Manet de Berthe sont également là pour témoigner d’une passion entre deux êtres sensibles qu’une société trop rigide a empêché de s’aimer.

« Ma petite Julie, je t’aime mourante, je t’aimerai encore morte; je t’en prie, ne pleure pas; cette séparation était inévitable; j’aurais voulu aller jusqu’à ton mariage… »

Extrait de la dernière lettre de Berthe à sa fille Julie Manet.

One thought on “L’ Amour secret d’Edouard Manet

  1. Merci Edith de cet article remarquablement documenté et illustré sur Edouard Manet et son amour pour Berthe Morisot.

    Manet a su apparemment braver le regard et la vindicte de la société dans certains aspects : ses sujets de peinture… Mais est resté plus timoré pour la pleine expression de ses amours… Peut-être était-ce par respect pour Berthe… ou par respect de la parole donnée précédemment à Suzanne.

    En tous les cas, ton article montre qu’il n’est pas évident d’être soi à 100% !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>